The Mechanic ou le coup de la chemise raté

14/04/2011 § 2 Commentaires

Dans les semaines où les heures de sommeil sont courtes, il est de bon ton de s’offrir quelques divertissements qui permettent de déconnecter. Après  les serpents masseurs, le KiWi se devait de regarder qqchose d’agréable à l’oeil. Pour ça, rien de plus normal qu’une séance ciné avec Jason Statham en croisant les doigts pour qu’il enlève la chemise avant la fin (vous noterez au passage le faux prétexte pour se retrouver dans le noir avec Jason).

The Mechanic – Allociné.fr

Malheureusement, la jubilation a été de courte durée. Tout est donné dans les 15 premières minutes (et ils ont mis le package full intégral action movie): les destinations exotiques peuplées de gros méchants, les belles maisons et belles voitures qui seront explosées avant la fin, les lunettes noires, les flingues (of course), les muscles (on regrette presque les lunettes 3D), les « ah! paf! clang! bing! », les explosions (avec flammes si possibles, c’est plus pro) mais aussi la belle fille qu’on aurait pu croire que son intervention n’était pas qu’esthétique (diantre, que je suis naïve!), les scènes de sexe gratuites (fans de Wayne’s World, vous me comprenez), les regards qui en disent long, les non dialogues au profit d’une réflexion poussée sur les relations père-fils (AH! encore elles!! cf. le post de Freud!!), une tentative d’exprimer l’idée du titre au premier degré (Jason aime avoir les mains dans la graisse de voiture, si possible de collection), les chihuahuas (qui termineront dans les bras (ou poitrine, je ne sais plus) de la belle fille) et même une conscientisation au profit de l’écologie (je cite « Save the fuel we are coming for you.« ) C’est beau …

(ca y est! je viens de passer officiellement la barre du nombre de mots utilisés dans ce film). Oh déception. Comme tu as tout vu en 15 minutes, pourquoi aller plus loin ?? Même le fameux strip de la chemise (ici néoprène) arrive à 3min 35 du film, bon sang, mais c’est trop rapide !!! Mais  que fait le scénariste ??? Il a rien compris celui-là …Tout l’intérêt d’aller voir ce film c’était bien ça!! Dans Transporter 3, ils ont parfaitement maitrisé le coup de la chemise. Une fois que tu as vu ça, c’est bon, tu peux aller te coucher. …

Transporter III – Allociné.fr

Bref, mechanic = effet soufflet fromage qui retombe. Mais on a peut etre une nouvelle piste (positive) : l’enchaînement constant de navets cinématographiques aura peut-être raison de mes insomnies.

Allez le bonus parce que vous Z’êtes bien sages (et moi, pour faire de beaux rêves) :

Où suis-je ?

Vous consultez les archives de avril, 2011 à KiWinini & ses Facéties.